Faut-il attendre le 6 mai pour que les vrais sujets soient abordés ?

Après le premier tour des élections présidentielles, j’avoue avoir une belle migraine ce matin. Certes, les français se sont mobilisés, signe qu’ils ne prennent pas cette élection à la légère. Mais ils auraient mérité un débat d’une autre qualité.

Belle migraine car, avec cette élection présidentielle, on a parfois l’impression que 2012 est une année que l’on met entre parenthèses ; une année de transition pour reprendre l’expression favorite de certains Présidents de clubs de foot (en général pour justifier, a priori, une année compliquée) ; que la crise des dettes souveraines appartient déjà à un temps lointain ; que le Mont-Blanc de la dette publique française parait encore à certains tellement éloigné de l’Himalaya de la dette japonaise…

Belle migraine car on a souvent évoqué l’emploi, les salaires, le pouvoir d’achat…mais jamais le monde de l’entreprise, le tissu de nos PME, les voies d’excellence possibles pour l’économie française…laissant sous-entendre que la France était bien le seul pays au monde à être capable de créer des emplois en dehors de l’entreprise.

Belle migraine car sans faire l’addition de toutes les promesses électorales, (exercice périlleux et sans doute hallucinant au final..), on nous laisse croire que le contexte de 2012 est le même que celui de 2007 ou 2002…Que notre environnement est toujours aussi porteur, que les émergents ont du mal à émerger, que la France demeurera quoi qu’il arrive la 5ème puissance économique mondiale, ou que Zidane est toujours le porte drapeau du sport français… Bref, comme certains médias étrangers l’ont cruellement mis en évidence, nous semblons vivre dans un déni de réalité et nous ne voulons pas reconnaitre que nous avons changé de monde depuis dix et même cinq ans. Heureusement, nos entreprises l’ont compris et assimilé. Pourquoi ne pas les avoir davantage écoutées durant la campagne ?

Belle migraine car les semaines à venir vont être compliquées pour notre pays quel que soit celui qui sera élu car le pragmatisme des marchés financiers dépasse les clivages droite-gauche traditionnels…Il ne faut pas avoir peur des marchés financiers, certes. Mais parfois il est sage de les écouter. Car n’oublions jamais que ceux qui nous font parfois crédit aujourd’hui sont ceux que les occidentaux humiliaient naguère…

Belle migraine car à un moment où notre pays a besoin de capitaliser sur toutes les énergies, les talents, de rassembler toutes les forces de celles et ceux qui refusent l’immobilisme, le déclin et le renoncement, on nous ressort le livre poussiéreux des combats politiques des années vintage avec une pointe de nostalgie et un zeste de naphtaline.

Belle migraine car la jeunesse (avec l’entreprise bien sûr) est la grande oubliée de nos politiques alors que nous avons plus que jamais besoin d’elle pour revitaliser notre économie et rentrer sans peur dans le 21ième siècle. Mais peut-être que Matthieu Pigasse a raison quand il dit que la « France est un pays de vieux gouverné par des vieux. » !

Alors oui, pour toutes ces raisons et pour bien d’autres…d’une certaine manière, j’ai hâte que la page des élections soit tournée et que nous commencions à écrire celle sur le renouveau industriel de notre pays !

A lire aussi

3 Commentaires

  1. TEB

    … Belle migraine avec 70 mds d’euros de deficit commercial ! Belle migraine avec 90.000 PME Exportatrices dont seulement 50.000 qui exportent d’une maniere reguliere ! Belle migraine avec une presence mediocre de nos ETI dans les BRICS ! Belle migraine avec le debat actuel sur les frontieres et l’avenir de l’Europe ! Alors que nous sommes en 2012 ! …

    Reply
  2. Valentini

    Il serait peut être tps que nous soyons gouverné par une personnalité issue de l'entreprenariat.
    Peut être aurions nous alors un projet clair permettant d'avoir une visibilité au delà d'un simple quinquennat ? Quel projet pour la France avons-nous pour les 20 années à venir?
    Peut être aurions nous une stratégie définissant les priorités pour rendre à la France un statut de leader mondial sur certains secteurs d'activité ? L'Allemagne prise en exemple par la plupart des politiciens en place, a su depuis 2007 à la fois capitaliser et investir sur des secteurs industriels qui faisaient sa force et récolte aujourd'hui le fruit des ses investissements.
    Cette absence de vision et de stratégie pragmatiques, font cruellement défaut, et sans un changement de mentalité de toute part il est fort à parier que seul le secteur médical tirera son jeu épingle du jeu en continuant à nous vendre des médicaments contre la migraine…

    Reply
  3. le banquier entrepreneur

    Bonjour Mr Karyotis,
    je viens de découvrir votre blog,au travers de cet article,je partage tout à fait vos remarques sur ce qui vous donne la migraine
    je vous invite à jeter un oeil sur le mien, et vous verrez que les réactions de certaines banques donnent aussi la migraine aux chefs d'entreprises 
    vous êtes de par votre fonction un acteur économique incontournable, alors n'oubliez pas d'ajouter à vos souhaits, une implication plus efficace des banques, et là, c'est vous qui en avez le pouvoir, et je pense qu'il y a dans ce domaine encore beaucoup à faire
    si cela vous interesse nous pourrons poursuivre ce dialogue sur des thèmes et exemples concrêts
    bien cordialement
     

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *