2017 : all is possible now

Que retenir et apprendre de 2016 ?

 

En premier lieu que le terrorisme n’est plus un phénomène isolé qui touche quelques illuminés. C’est une menace permanente qui peut frapper toute l’Europe qui se croyait à l’abri d’une telle violence. La France est bien sûr la plus exposée et la plus meurtrie et on a peine à imaginer que l’assassinat de l’équipe de Charlie Hebdo remonte déjà à deux ans (7 janvier 2015 !). L’Allemagne est également sous une pression permanente et le drame de Berlin du 19 décembre nous a rappelé avec effroi l’horreur de Nice. Que les deux premières puissances économiques de la zone Euro soient les cibles privilégiées des terroristes n’est pas un hasard. C’est le meilleur moyen de créer le chaos et le désordre au sein de la communauté européenne. On notera aussi qu’en 2016, la Turquie a basculé avec des attentats qui se sont multipliés alors que ce pays, de par son histoire et sa géographie, occupe une position  majeure dans nos équilibres géopolitiques.

 

2016 fut aussi l’année du Brexit et de cet invraisemblable référendum anglais sur le maintien ou pas du Royaume Uni dans la Communauté Européenne. Invraisemblable de naïveté et/ou d’irresponsabilité des responsables politiques anglais et notamment de David Cameron. Ils ont joué avec les peuples comme les anciens rois le faisaient jadis avec leurs sujets. Ces politiques ont oublié cette leçon de démocratie faite par Platon dans sa « fameuse » République écrite il y a près de… 2300 ans ! Platon nous expliquait que la démocratie ne vaut que si le peuple est éduqué. Sur des sujets aussi complexes que les enjeux économiques, politiques ou sociaux de l’union Européenne, les européens sont perdus et cèdent facilement aux discours populistes. Si un tel référendum devait être proposé en France ou en Allemagne, en Italie ou en Espagne, quels en seraient les résultats ?

 

2016 fut aussi l’année de l’élection de Donald Trump qui démontre que désormais tout est possible. On sent partout une volonté de rupture, d’élimination des élites et de ses mécanismes « d’auto reproduction » et une forme de résignation qui consiste à penser  » qu’avec un tel ou tel ça ne sera pas pire qu’aujourd’hui ». Avec Donald Trump, les États Unis tournent la page des dynasties « Bush » et Clinton ». Dans une moindre mesure, les français ont aussi tourné brutalement la page Sarkozy-Hollande dont ils redoutaient un nouveau face à face en 2017!

 

2017 pourrait ressembler en partie à 2016. Les élections françaises et allemandes sont attendues fébrilement par les marchés et d’autres pays devraient être durement secoués politiquement.

Il nous faudra aussi vivre avec cette menace permanente du terrorisme, éduquer nos citoyens et nos enfants à se protéger, à avoir les bons réflexes et les bons gestes quand il le faut. Regardons cette nouvelle photo de notre quotidien droit dans les yeux, avec détermination et solidarité.

 

L’économie dépendra en partie des résultats électoraux et les premières orientations de Donald Trump seront scrutées par tous les observateurs. Mais Wall Street est toujours pragmatique et Donald Trump est une incarnation forte du capitalisme américain. Et sa « dream team » composée de milliardaires ne devrait à priori pas inquiéter les marchés.

 

All is  possible now ….est désormais LA règle : en économie, en politique ou aussi parfois sur des sujets plus légers comme le sport. Dans l’économie où des nouveaux acteurs valent dix fois plus que des entreprises centenaires. En politique, où des inconnus ou des extrémistes de droite ou de gauche prennent le pouvoir. En sport, parfois, où des « petits » font tomber des « gros ».

 

Notre monde n’est pas pire ou meilleur qu’avant. Il est simplement différent, avec des codes, des usages, des modes de communication plus directs et impactants. Un monde où l’instantané prend le dessus sur une vision à moyen terme.

 

Imaginons par conséquent 2017 avec pragmatisme mais optimisme, lucidité et envie de changement. Ne sous estimons jamais les bonnes nouvelles et les « petits plaisirs ». Retrouvez espoir et envie, énergie et enthousiasme, altruisme et générosité, légèreté et insouciance… Toutes ces valeurs qui ont fait de la France ce grand pays que nous sommes toujours, encore aujourd’hui.

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *