Les 19 marches de Roger Federer

Quand il s’assit sur sa chaise le 16 juillet après-midi après sa 8ème victoire à Wimbledon, Roger Federer pouvait savourer ce dernier titre et mesurer l’exploit qu’il venait d’accomplir sous les regards conquis et admiratifs  des anglais qui le supportaient d’autant plus que leur protégé Andy Murray avait été éliminé juste avant.

 

Que faut-il le plus admirer dans cette victoire ? Le 8ème sacre à Wimbledon, les 19 victoires en grand chelem ou encore l’âge de Federer qui, à 36 ans bientôt, a dépassé un peu plus les limites du possible pour un tennisman ?

 

Avant cette édition 2017, il partageait avec Pete Sampras le record de victoires à Wimbledon. Il devance désormais celui qui a gagné 14 grands Chelems et dont le record parut longtemps inaccessible jusqu’à l’arrivée du suisse mais aussi de Raphaël Nadal et de Yoan Djokovic qui totalisent à eux deux déjà 27 victoires en grand chelem ! Trio unique dans l’histoire du tennis qui laisse à peine quelques miettes aux autres joueurs hormis Andy Murray qui a réussi l’exploit de gagner deux Wimbledon et un US Open devant nos trois extra-terrestres !

 

Nul doute que Roger Federer peut encore gagner quelques titres d’autant qu’il s’est concentré uniquement sur les grands tournois pour mieux gérer un corps qui subit malheureusement les épreuves du temps. Seul Roland Garros lui semble inaccessible d’autant que Nadal pourrait poursuivre son incroyable croisade (10 victoires à Auteuil à ce jour !). Un Raphael Nadal qui pourrait aussi battre le record de Federer car on oublie trop souvent qu’il a déjà gagné 15 grands Chelems et qu’il est capable d’aller beaucoup plus haut encore. Lui aussi.

 

Au-delà du cas « Federer », notre rapport à l’âge des sportifs doit évoluer car on constate de plus en plus régulièrement des sportifs de haut niveau qui ont entre 35 et 40 ans (à l’instar de la défense de la Juventus qui, en finale de la Ligue des Champions, avait 35 ans de moyenne d’âge…).

 

Ou a-t-on déjà oublié Jeanny Longo dont la longévité fût incroyable puisqu’ elle remporta son dernier titre de championne de France à 53 ans ! Est-ce surprenant quand on voit que Roger Marchand a parcouru en vélo 22 km en une heure à…105 ans et que le record du monde de semi-marathon des plus de 75 ans a été battu par une sud-africaine de…85 ans qui a couru les 21 km en 2h05. Hallucinant !!!

 

Le sport est donc confronté comme notre société à cet étonnant paradoxe : des records de précocité avec des athlètes accomplis techniquement et physiquement à 15 ou 16 ans et une capacité à repousser les limites du temps au-delà de 35 et 40 ans pour les sportifs de très haut niveau épargnés par les chocs et les blessures. En sachant aussi que certaines disciplines ou certains postes se prêtent aussi davantage que d’autres à pousser des athlètes demain au-delà du seuil symbolique des 40 ans. Au football, il est ainsi plus concevable d’être gardien de but à 40 ans (Buffon ou Dino Zoff qui fût champion du monde avec l’Italie à 40 ans..) qu’ailier ou milieu de terrain.

 

Roger Federer est par conséquent l’incarnation sportive de cette transformation sociétale majeure et nous pouvons lui souhaiter de continuer à prendre du plaisir très longtemps encore sur les courts de tennis et à nous en donner aussi, tant le suisse nous régale par son toucher de balle. Et qu’il gagne encore de nombreux titres pour que nous soyons un jour à court de superlatifs…

 

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *