Les banques se veulent rassurantes sur l’accès au crédit, mais ne cachent pas un effet sur les taux

Banquiers et politiques rassurent sur l’accès au crédit. Mais une hausse des taux d’intérêt pratiqués est probable.

La Fédération bancaire tente toutefois de rassurer. « Les banques françaises sont solides et, malgré un contexte difficile, elles ont la capacité à répondre aux besoins des chefs d’entreprise. Le financement des TPE et PME est une des priorités des réseaux bancaires, depuis le début de la crise. » Les encours des crédits mobilisés ont progressé de + 4,8 %, sur un an, insiste-t-elle. « Je comprends qu’il y ait des craintes de « credit crunch » avec la crise financière et bancaire », répond aussi Daniel Karyotis, le président du directoire de la Banque Palatine spécialisée auprès des PME. « On ne peut pas dire que le risque n’existe pas, mais il faut raison garder. Attendons la fin du mois d’octobre, car nous sommes trop dans la tourmente et les esprits sont encore chahutés. » « Il n’y a en tout cas pas de directive donnée au réseau pour réduire le crédit », affirme-t-il. « Les marges de manoeuvre employées portent plutôt sur une meilleure gestion de la liquidité et, en région notamment, les banques continuent de faire leur métier de banquiers et financent les PME comme avant. » Pour d’autres banquiers, la cause de ce ressenti est à chercher du côté des PME et d’une baisse de la demande.

Anne DRIF, Les Echos

 

Lire la suite de l’article : les Echos

 

 

 

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *