Les ETI ont besoin de l’épargne des français pour rester sous la bannière tricolore

Source : Latribune.fr (28/3)

Extraits :

A l’instar de ce qui s’est produit avec les entreprises du CAC 40, les investisseurs étrangers lorgnent les entreprises de taille intermédiaire françaises. Pour les conserver dans le giron tricolore, Daniel Karyotis, président de Banque Palatine, préconise d’utiliser l’épargne abondante des français.

Utiliser l’épargne des français pour barrer les investisseurs étrangers

« Il faut que nous puissions orienter les flux importants d’épargne des français vers les ETI ».(…)

« Si l’on part du principe que l’on manque de flux d’épargne, c’est une erreur ». (…) « Il faut faire en sorte que les français puissent investir directement dans ces entreprises ou via un véhicule monté par des institutionnels ».

Les patrons d’ETI craignent que les banques ne les suivent pas

« Le taux (du prêt) n’est pas le sujet. Le sujet, c’est qu’on soit là pour les accompagner dans leur projet».(…)  « Même si les banques ont augmenté leurs conditions de crédits, elles demeurent très attractives, ce sont les plus basses d’Europe. Il faut se souvenir du point de départ : Avant 2008, les taux étaient très faibles ».

Pour lire l’article dans son intégralité (lien)

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *