Traité budgétaire européen et relance – mon interview sur LCI

Retrouvez l’intégralité de mon interview sur LCI. Au menu: le traité budgétaire européen, la fiscalité, la relance de l’économie ou encore le moral des dirigeants d’ETI


L’invité de l’économie – 19 septembre 2012 par La_Chaine_des_ETI

Extraits :

Les chefs d’entreprise regardent la stabilité des marchés financiers. Ils regardent l’environnement économique. Et, enfin, ils regardent l’environnement fiscal. Ce qu’on peut dire aujourd’hui, c’est qu’avec les mesures de la Banque Centrale Européenne, avec les mesures d’assouplissement apportées par la Federal Reserve aux États-Unis, les marchés financiers sont stabilisés depuis deux mois. C’est une très bonne chose : pour l’économie en général et pour les chefs d’entreprise. Deuxième sujet d’inquiétude qui, lui, persiste, c’est l’environnement économique. Et c’est vrai que quand vous êtes un chef d’entreprise et que vous entendez des prévisions de croissance, en France, inférieures à 1 % en 2013

Je pense que ce qui est important aujourd’hui, quelles que soient les mesures qui seront prises, je dis bien quelles que soient les mesures qui seront prises, c’est que les chefs d’entreprise, le plus rapidement possible, puissent savoir « à quelle sauce » ils vont être mangés ; et pour 2012 et pour 2013. Et c’est la raison pour laquelle le dispositif fiscal qui sera présenté dans quelques semaines est très important parce qu’à partir du moment où les chefs d’entreprise connaîtront les nouveaux dispositifs fiscaux, ils pourront dans ces cas-là s’adapter à leur nouvel environnement, et j’espère que cela sera de nature à relancer leurs investissements.

On a un vrai sujet collectif, c’est de réconcilier les Français avec le monde de l’entreprise parce qu’on voit bien que le sujet qui nous attend tous, pour nous, pour nos entreprises, pour nos entourages ou nos enfants c’est l’emploi et si on veut éviter que la France rapidement ne dépasse les 4 millions de chômeurs, je pense qu’il faudra donner un vrai coup d’accélérateur pour remettre l’entreprise au cœur, en réalité, de la politique de notre Gouvernement.

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *